Amma

Une année pas comme les autres

Quelques mois après la naissance de notre fille, des amis nous ont invités à se joindre à eux pour la visite d’Amma à Paris. Ama qui ? Ah, oui ? une meuf qui fait des câlins ? Pourquoi pas ! S’en est suivi une recherche sur internet pour savoir vraiment dans quoi on s’embarquait. Il faut remettre les choses dans le contexte, en France et en occident plus généralement, le mot gouru n’a pas du tout la même signification qu’en asie. Recherche sur les forums, sur les sites, qui est-elle ? Que ressent-on après avoir partagé cette étreinte ?

Sur le coup, on a pensé comme vous, une secte party !

Blague à part, en vrai, on à tout de suite été intrigués par le concept. Dans la lignée de Ghandi, une femme prête à offrir une étreinte sacrée à quiconque est prêt à attendre un peu pour la recevoir. Elle partage des milliers de « câlins » à travers le monde, et oeuvre pour l’Inde en créant des hôpitaux, des écoles, …..

Evidemment on y à été, avec notre bout’chou de 4 mois. Novembre arriva, d’extérieur, la banlieue parisienne, la grisaille et à l’intérieur, dépaysement total, près de 1 500 paires de chaussures disposées à l’entrée, et autant de personnes se baladant pieds nus au son des badjans (chants indiens), une sorte de bruit de fond ambiant se mêlant à une sérénité presque complète. L’odeur des naans, du dhal en train de mijoter. Un lassi (lait à la mangue) à la main, nous voilà parti pour explorer ce nouvel univers, Sidony bien calée en écharpe de portage. Une vrai ville à l’intérieur de la salle : un coin restauration, un espace enfant avec des lits, des jeux, de quoi chauffer le lait, … Eau gratuite à disposition et le plus impressionnant la salle de cérémonie. Une estrade avec Ama, entourée de personnes en train de méditer, et des bénévoles encadrant les personnes afin de recevoir le Darshan (pour lequel il faut préalablement attendre afin d’obtenir un ticket).

Cette année là, tout c’est enchainé merveilleusement bien, nous avons eu le ticket sans trop d’attente, profité de nos amis, et d’autres connaissances présentes ce jour là. Une belle journée. Le darshan en famille, une étreinte qui s’en trop savoir pourquoi vous prends au tripes et vous donne les larmes aux yeux. C’est une exprérience sans mots, mais pourtant qui fera parti de vous à jamais. Que vous soyez croyant, athé, agnostique, …. Cette énergie pure, d’amour et de partage, vous enlace et pendant un instant, vous permet de sentir que vous faites partie d’un tout, de cet univers infini et bien plus grand que tout ce que l’on peut imaginer.

Une expérience que je vous invite à vivre si vous en avez l’occasion.

Mais revenons en à nos moutons, dans la vie rien n’est jamais acquis !

 Deux ans plus tard, ravis de pouvoir renouveler l’expérience.  A notre tour d’embarquer une amie dans cette aventure ! Des tickets en quelques minutes, ce moment où tu remercie l’univers et apprécies la chance. Re-ballade, re-lassi, re-super assiette de bouffe indienne méga délicieuse ! Et l’attente, une organisation différente, on apprends qu’on ne pourra pas recevoir l’étreinte avant 22H passé … Ce qui fait beaucoup trop tard, pour notre petite Sidony, déjà bien fatiguée par le bruit ambiant. Tout de même heureux d’être venus et d’avoir vibrer un peu plus que d’habitude les valeurs qui nous sont chères. Direction la sortie, plus de voiture, intervention spéciale des forces de polices  pour le passage d’un homme politique. De fil en aiguille et non sans mal, nous avons pu retrouver notre véhicule à la fourrière et faute d’avoir nos papiers sous la main, le récupérer grâce à notre compagnonne d’aventure ! (Encore merci à elle, sans qui nous serions surement rentrés en train).

Tout ça pour dire, que les choses ne se passent pas toujours comme prévu, c’est une évidence, mais avec un peu de recul, il faut tout de même retenir le bon côté des choses ! Ca aurait pu être pire, et maintenant on en rigole (presque).

Étiquettes : , , ,
Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *